Que visiter lors d’un voyage au Japon ?

Japon

S’il est une phrase qui caractérise le Japon, c’est bien l’alliance de la tradition et de la modernité. Un voyage au pays nippon est une expérience inoubliable pour quiconque qui y est déjà allé en vacances. Assez intemporel, le Japon allie la haute technologie contemporaine à l’esthétique ancienne de la manière la plus naturelle au monde.

Kanto, le cœur

Véritable cœur de l’économie japonaise, la région du Kanto est aussi la plus peuplée. Son aéroport international draine le flux quotidien de touristes qui ne manqueront pas de passer quelques jours à Tokyo. La capitale japonaise ne peut laisser indifférente tant elle regorge de contrastes. Des gratte-ciel, parfois à perte de vue, flanquant de petits sanctuaires shintoïstes, des hommes en costume trois pièces marchant avec des femmes en kimono…Tokyo choque et fascine, l’éternelle agitation vous entraîne jour après jour vers de nouvelles découvertes. Les amateurs de mangas feront certainement un pèlerinage à Akihabara, ceux qui préfèrent faire du shopping se dirigeront vers Harajuku. Pour une culture plus populaire, prenez le temps de vous promener dans Shinjuku. Et si vous voulez du calme, direction le parc d’Ueno, c’est une balade qui plaira à coup sûr à toute la famille et surtout aux enfants. Au nord de Tokyo, passez une journée à Nikko. Ce lieu a conservé tous ses trésors du passé, ses sanctuaires bouddhistes, ses temples, ses lanternes de pierre. N’hésitez pas à y passer la nuit pour votre circuit au japon, et profitez de la nuit en toute tranquillité. Au sud, faites un détour par Yokohama, une nouvelle ville très cosmopolite connue pour son Chinatown. Pour ne rien manquer lors d’un voyage au Japon, www.prestige-voyages.com

Histoire et modernité à Kyoto

Située à moins de 3 heures de train Tokyo, Kyoto vous fera découvrir un visage plus traditionnel. Anciennement connue sous le nom de Heian-Kyo, elle fut la capitale impériale, construite au 8 ème siècle. C’est une destination incontournable à ajouter à votre circuit au japon. Idéalement situé entre deux rangées de collines, Kyoto est naturellement protégé des tremblements de terre et des typhons qui frappent les côtes du Japon. Dans ses collines, lieux de divinité, il y a des temples, des sanctuaires et des jardins. Aujourd’hui, alors que Tokyo a remplacé la capitale administrative, Kyoto reste la capitale culturelle, artistique et intellectuelle du Japon, ayant su cultiver le juste équilibre entre tradition et modernité avec ses temples et ses gratte-ciels. Parmi les nombreux temples à visiter à Kyoto, les touristes préfèrent parler de Kinkaku-ji plutôt que de Ginkaku-ji et cela se voit au volume de visites. Datant du XVe siècle, Ginkaku-ji est un temple bouddhiste dont le nom se traduit par « pavillon d’argent ». Un voyage à Ginkaku-ji s’articule autour d’un majestueux jardin sec minimaliste, connu sous le nom de “mer des sables d’argent”, qui place le zen au centre du lieu. En grimpant à flanc de montagne, depuis une petite bambouseraie qui surplombe un jardin de mousse, on découvre une vue incroyable sur le nord de la ville.

Un mont sacré

Au Japon, certains éléments culturels nous rappellent facilement la culture japonaise. Parmi ceux-ci, les samouraïs, les geishas ou les sushis conviennent bien, mais ils ne sont pas les seuls car la topographie du Japon fait également partie intégrante de la culture du pays du soleil levant. Ainsi, le mont Fuji, la montagne sacrée du Japon, est devenu un symbole de la culture japonaise et est l’une des montagnes les plus célèbres au monde. En raison de son importance culturelle et de sa hauteur phénoménale, il a été inscrit au patrimoine culturel de l’Unesco et fait partie des lieux à ne pas manquer lors d’un circuit au japon. La montagne est située au sud-ouest de Tokyo, sur l’île de Honshu, et elle est le point culminant du Japon à 3 776 mètres d’altitude. Si on parle du Mont Fuji, on peut parler avant tout de volcans qui sont toujours actifs. Le mont occupe une place considérable dans la religion et les croyances des ancêtres japonais. Il est souvent appelé Fuji-San et Fujiyama parce qu’il est vénéré comme une divinité au Japon, « kami », une divinité populaire de la religion shintoïste. En effet, de par son activité volcanique, il symbolise la terre, le ciel et le feu.